vendredi 5 octobre 2012

La bravoure de la beauté


Je me souviens d'une expo dans un musée parisien, l'art affiché était , à mon sens, vulgaire et sans âme. Une poupée éventrée, un palmier en plastique qui vibrait grâce à un pauvre ventilateur hoqueteux, et pourtant les critiques trouvaient ça "super génial, trop top", sauf..... une petite fille qui , avec sa petite voix, disait "beurk, comme ç'est moche"
Si il n'y a plus que les enfants pour dire la vérité, comme dans le conte , "les Habits de l'empereur" où seul un enfant a pu crier "mais il est tout nu" alors comment fonctionne notre planète. Si il faut absolument subir les perversions des uns et des autres, dixit les vidéos d'actes horribles jetés à la vue de chacun, ne nous étonnons pas que la tyrannie de la laideur soit en train de prendre du terrain
Le moche, le laid c'est chic, les mannequins sont parfois tellement enlaidies dans les magazines que nous pouvons nous demander à quelles repaires s'accrochent les créateurs . Des vêtements inmettables, des maquillages outranciers, quoi!  c'est ça la beauté ?
Comme si le beau, le doux, l'harmonieux n'étaient pas de mise. Il faut en plus heurter, choquer, pour avoir l'air branché.
Pour survivre dans ce monde difficile, soyons rugueux, impolis, car autrement nous n'allons pas survivre, ont l'air de dire les médias, les musées, les manifestations de toute sorte, 
Pourtant, notre seule vraie  liberté est de choisir. Nous avons toujours toujours le choix d'aller sur la ligne qui nous convient le mieux.  Pourquoi faut il alors autant de bravoure  pour décréter qu'une simple fleur peut ouvrir le coeur de celui qui la regarde ? Notre libre arbitre  est le seul garde fou.
La beauté est une fenêtre sur un monde meilleur, sur un coin de ciel bleue qui fait basculer notre univers imaginaire. Nous en avons besoin, comme de respirer, boire , aimer. La beauté amène forcément l'amour, et l'harmonie pour vivre , sinon bien, mais mieux.

Aucun commentaire: