dimanche 8 avril 2012

Je veux monter ma boite !


Mail de Claude reçu sur ma boite mail  :

J’ai envie de monter ma boite, mais je ne sais pas par où commencer !
J’ai tellement de choses en tête, que parfois je n’ai envie de rien faire, ça me coupe les bras, les jambes, et finalement je ne fais rien ! et ce projet qui me tient tellement à cœur, d’ailleurs, quand je vous en parle, je sens qu’il est  bien présent, là dans le creux de ma poitrine, et qu’il est également bien coincé.
Que puis je faire ?  comment vais je y arriver ?


Mon cher Claude,
Félicitations, vous allez accomplir un voyage formidable , mais pour arriver à bon port, vous devez bien vous préparer :

Tout d’abord, j’ai envie de vous demander ceci :
*       Prenez une feuille de papier et écrivez sur quelques lignes votre projet de vie professionnelle au présent , comme si vous y étiez déjà , comme si vous vous y voyez. Que faites vous ? comment ce projet est il porteur de choses valorisantes pour vous ? 
Cet exercice vous permettra de vous apercevoir que votre projet n’est pas seulement une suite de démarches administratives parfois très ennuyeuses, mais qu’il est porteur d’émotions,  et que ce sont ces émotions qui vont vous permettre de mettre tout en œuvre pour atteindre votre but.

2 : une fois que votre projet de vie prof est écrit :
Demandez vous ceci :
Ce projet : est il réalisable ?  soyez honnête avec vous même :
Regardez bien en face ces paramètres
*       vous savez déjà où vous allez vous installer ? un bureau chez vous ? un fonds de commerce, un cabinet à l’extérieur ? vous y voyez vous ? cela vous fait il plaisir de vous imaginer dans ces locaux ? si oui c’est super, vous pouvez continuer, sinon il y a des choses à mettre en place avant de continuer
*       : au point de vue financier ?  avez vous fait toutes les démarches ?
*       qu’avez vous besoin pour mettre en place ce projet ? vous sentez vous bien formé, et si à la réflexion il vous manque encore une formation, des renseignements d’ordre pratique, faites le maintenant
*       ce projet ne dépend – t –i l que de moi ?  autrement, on le sait, un projet qui ne dépend pas de vous n’est pas un bon projet . Il faut que vous soyez le seul à décider ce qui est bien pour vous.
*       lorsque vous vous imaginez en chef d’entreprise : comment vous sentez vous ? faites attention à vos ressentis ?  ce sont eux qui vont vous guider.

Et surtout : est ce que ce projet n’a pas d’inconvénient pour vous ? pour votre entourage ? un déménagement qui vous ferait peur ? si vous percevez un quelconque inconvénient faites en sorte , pour continuer, de régler ce problème. Autrement vous risquez de ne pas vous sentir bien , et donc de freiner des 2 pieds la mise en place du projet.

3  stratégies pour faire ce que l’on a faire,  sans s’éparpiller :

- arrêter de se mettre des objectifs trop élevés; C'est une question de curseur, comme de régler le son: plus fort, moins fort, On règle donc son curseur, il faut que ce soit réaliste
- un peu chaque jour, mais il faut que ce soit fait. Pour l'estime de soi c'est très important. On ne décide plus de ranger 10 piles de dossiers, une pile chaque jour suffira.....ou on ne planifie pas 10 rv dans la journée , 2 suffiront,

- on se récompense : on prend soin de soi, comme on veut, mais c'est très important de se récompenser d'avoir accompli la tâche impartie. Ce peut être tout simplement manger un bon gâteau, aller au cinéma, enfin faites une chose qui vous fera PLAISIR.



LA MORALE DE L’HISTOIRE : connectez vous à ce qui est important et vrai pour vous et à ce que vous faites avec plaisir !

Aucun commentaire: