mercredi 18 novembre 2009

les bienfaits du groupe


d'après un article paru dans : Cerveau et Psycho n0 36

en bref : longtemps , on a pensé qu'appartenir à trop de groupes sociaux pouvaient générer du stress et compliquer la vie. Aujourd'hui, on montre que faire partie d'un réseau social dense nous permet de faire face plus efficacement aux moments difficiles, tels que la mort d'un être cher, la perte d'un emploi, une descrimination.

Non seulement appartenir à des groupes sociaux aide au plan psychologique, mais améliore également le bien -être physique et réduit le déclin cognitif des personnes âgées.

Egalement les groupes de co développement professionnel sont à juste titre des endroits de valorisation de projets et de partage de pratiques !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Autrefois, le groupe, la communauté, vécus comme une contrainte car souvent non choisis, pouvaient être facteur de stress. La marge de liberté de l'individu y était faible. Le "qu'en dira-t-on", la coutume jouaient un grand rôle.
Aujourd'hui, aucune obligation: dans les réseaux sociaux l'adhésion libre suffit, c'est donc un plus ! Mais est-ce vraiment réel ? Nous pouvons ainsi nous construire une vie factice. Gare à l'atterissage !