vendredi 18 septembre 2009

Travailler à en mourir


De nombreux travaux scientifiques le prouvent : le stress au travail peut provoquer certaines pathologies . C'est ce qu'on appelle le Burn Out.


Au début, on se dit qu'on va y arriver, malgré la boule dans la gorge, le matin lorsqu'on arrive au travail, les maux de ventre, la tête comme une citrouille, l'envie de pleurer. Oui on va y arriver, coûte que coûte, grâce aux antidépresseurs, parfois même grâce à l'alcool. On boit pour oublier le supérieur et ses objectifs, on se shoote pour oublier que si on obtient pas le contrat, on va se faire virer.
Alors , jour après jour, on tient, on tire sur la corde jusqu'à ..... comme Louise, qui tombait dans la rue, qui se blessait à être hospitalisée, comme ça par épuisement, à cause du harcèlement de son patron,qui trouvait qu'elle n'en faisait jamais assez, et même qu'elle aurait bien pu faire un effort surtout quand il était en mal d'affection (sic)


Depuis qu'elle se fait coacher, elle ne tombe plus. Il faut dire qu'elle a pris conscience qu'il était temps qu'elle se reconstruise , ailleurs, autrement elle allait y laisser sa peau : elle était déjà tombée dans le métro, tout près du bord du quai !


Maintenant elle travaille avec moi, sur son projet de vie, sur ce qui ést important pour elle dans la vie, et surtout, elle apprend à être actrice de sa vie.
Avec un coach c'est plus facile : pour plus d'infos : http://www.jhcoaching.fr/


3 commentaires:

Béatrice a dit…

ce sujet m'intéresse, juste une précision le terme burn out est en général traduit par surmenage mais il se définit (avec des critères précis)notamment pour les professionels de la relation sociale, les personnes soignantes, mais aussi les enseignants, cela correspond au désintérêt pour la relation d'aide, lié au stress et à l'épuisement professionnel, bien à vous, Béatrice Bollengier, Psychologue

josyane halberstam a dit…

Bonjour Béatrice
je vous invite si le sujet vous intéresse à vous connecter sur le site http://arc-en-terre.over-blog.fr/
je suis également associée à ce cabinet et nous traitons les risques liés au stress
bien à vous et merci pour votre intéret

BGM a dit…

Bel exemple de situation difficile dans le monde de l'entreprise (surtout au vue de l'actualité dixit FT et autres...).
C'est une excellente façon d'informer que le coach peut accompagner la personne vers la recherche de ses solutions et sortir de l'impasse. Les personnes souvent en détresse subissent et en arrive à une situation de dépression telle que le psy s'impose. On ne parle pas assez je trouve de la solution "coach" bien avant d'en arriver là qui permet un vrai travail actif de développement personnel, voire de rebond dans l'entreprise.
Je viens de visiter arc-en-terre (merci pour le lien) et la référence au fameux "bon" stress est toujours une référence pour les N+1 lorsqu'un cadre fait allusion au stress ambiant. C'est irritant à force (lol).
Je ne suis pas sur qu'il y ait des statistiques en France mesurant comment les cadres vivent la situation (stress stimulant vs pression). Y a-t-il des études, quelque chose ?
Merci Josyane pour ces textes ;o)
Béatrice GM (coach en formation)