mercredi 18 février 2009

Que faisons nous,lorsqu'on ne fait pas ce que l'on a projeté de faire ?




Et bien on procrastine !


Le terme procrastination est issu directement du verbe Latin «procrastinatinare »qui signifie presque littéralement : « Remettre à plus tard » ou « retarder pour un autre jour ».

La procrastination n'est pas reliée à la gestion du temps, c'est à dire que les procrastinateurs savent exactement ce qu'ils doivent faire même s'ils ne peuvent pas le faire. Suite à cela on peut conclure que généralement un programme bien détaillé n'aidera pas un procrastinateur. En fait, le comportement de procrastination chronique est plus qu'une gestion inefficace de temps mais inclus des composantes affectives, comportementales et cognitives.


Bien souvent la procrastination n'est pas synonyme de paresse; c'est plutôt, pour certains, un moyen d'éviter certaines peurs et difficultés personnelles plus profondes. Examinons sans tarder l'une de ces causes:

Il y a 3 formes de procrastination :

- l'auto handicap : on préfère faire des tâches plaisantes, qui va masquer notre incompétence. On se crée des obligations importantes.

- passer la décision à une tierce personne peut être considéré comme une manifestation de la procrastination. On attend toujours l'acceptation de l'autre pour avancer

- le perfectionnisme :L'attitude perfectionniste se fixe dans le mouvement d'un cercle vicieux : Premièrement, les perfectionnistes se fixent des objectifs qu'ils ne peuvent atteindre. Deuxièmement, Ils n'atteindront pas leurs objectifs par conséquent l'échec sera inévitable. Troisièmement, d'un côté la pression constante pour atteindre la perfection et de l'autre l'inévitable échec réduisent la productivité et l'efficacité. Quatrièmement, ce cycle pousse les perfectionnistes à se critiquer et se blâmer ce qui entraîne une faible estime de soi


Une stratégie possible :

- arrêter de se mettre des objectifs trop élevés; C'est une question de curseur, comme de régler le son: plus fort, moins fort, On règle donc son curseur, il faut que ce soit réaliste

- un peu chaque jour, mais il faut que ce soit fait. Pour l'estime de soi c'est très important. On ne décide plus de ranger 10 piles de dossiers, une pile chaque jour suffira.....

- on se récompense : on prend soin de soi, comme on veut, mais c'est très important de se récompenser d'avoir accompli la tâche impartie.



Aucun commentaire: