mardi 18 octobre 2016

trop vite envahis par les émotions ....

Je m interroge. Je trouve que nous devenons bien larmoyants.
Les gens se  réunissent  ou se serrent dans les bras. 
Il y a des bougies, des bouquets de fleurs, des nounours sur des lieux où le moindre accident à eu lieu.

Je m étonne que pour chaque événement accidentel les médias montrent des personnes en train de se réunir comme si il y avait eu un attentat.
 

Sans minimiser la gravité des choses un balcon s ecroule et aussitôt des inconnus viennent mettre des fleurs des bougies et pleurer 
Je m interroge ....sur la fragilité émotionnelle de la population qui peut aller d une grande agressivité disproportionnée à la larmoyance extrême
Le trop étant l ennemi du bien nous nous trouvons confrontés, en tant que professionnels de la relation d'aide, de formateurs, de professeurs, à devoir gérer des situations qui, à mon avis dépassent le cadre professionnel. Telle cette stagiaire en formation qui ne peut pas rester en cours car elle vient de se couper un peu avec un ciseau et doit absolument aller à l'hopital (35 ans) ou bien cette jeune femme qui attend désespérément un sms de son fiancé et qui à 16 h demande à partir plus tot car elle est très contrariée du manque communication du copain.

Une colère inexpliquée pour une information mal transmise, des mots injurieux qui partent hors de sens de la discussion.

Je m'interroge sur la finalité de tout ceci.



vendredi 29 juillet 2016

vendredi 15 juillet 2016

Manager les boulets


Voici un article publié sur le site de Manager Attitude avec ma coopération.
http://www.managerattitude.fr/9852801/manager-les-boulets.html

Ce n’est peut-être pas très politiquement correct. Mais en entreprise comme ailleurs nous connaissons tous des boulets. Qui sont-ils, peut-on les manager, et sont-ils amendables ? De l’art délicat de manager les boulets.
« Mais quel boulet ! » Inefficaces, paresseux, prétentieux, mauvaises langues, rabat-joie ou juste… incompétents !, certains collaborateurs peuvent rappeler ces boulets soudés aux chevilles qui ralentissaient la marche des bagnards d’autrefois. Le premier réflexe du manager consiste à les éviter, ou à chercher à s’en débarrasser, notamment en transférant le mistigri à un autre service.
Ce qui n’est pas toujours possible, ni même souhaitable. En particulier parce que l’attitude du boulet peut être une forme d’expression de souffrance au travail, ou la réponse à une mise à l’écart pas toujours justifiée de ses collègues. Deux éléments à vérifier avant d’aller plus loin.

Le boulet manipulateur

Dans la pratique, tout dépend à quel boulet on a affaire. Le pire reste celui qui n’est jamais satisfait, dénigre tout le monde, à commencer par l’entreprise qui l’emploie. Celui-ci peut créer beaucoup de dégâts, jusqu’à casser une équipe, notamment en colportant des rumeurs. « Attention à ne pas entrer dans son jeu, prévient Josyane Halberstam, experte des personnalités atypiques, maître praticien PNL et master-coach certifiée. Il s’agit souvent d’un manipulateur, par exemple lorsqu’il critique l’entreprise en général. Il faut prendre du recul, essayer de le canaliser et remettre systématiquement les pendules à l’heure. »

Le boulet incrusté

Deuxième grande catégorie de boulets, celui qui fait partie des meubles, ce qui lui donne le droit — pense-t-il — de se considérer plus important qu’il n’est. Cultivant l’apparence de la plus grande occupation, dans la réalité il « déploie une très grande créativité dans la façon de ne pas faire », précise Josyane Halberstam. Généralement, il n’apporte pas grand chose à l’entreprise. Mais il faut parfois l’accepter. La solution consiste souvent à ne lui confier que ce qu’il connaît par cœur et qu’il exécutera de façon mécanique.
Josyane Halberstam
Josyane Halberstam
Cependant il peut s’agir aussi d’un “boulet malgré lui”, installé depuis bien trop longtemps dans son poste, faute d’avoir été valorisé ou promu en temps et en heure. Auquel cas il serait dommage de ne pas profiter de son expérience. « On peut éventuellement lui proposer de devenir mentor d’une jeune recrue ou lui confier une nouvelle responsabilité. » À condition qu’il ne soit pas trop aigri. Le mentoré ne tardera pas à en comprendre les limites, mais au moins aura-t-on pu gérer une transmission des savoirs.

Le boulet compétent

On peut avoir du talent et être considéré comme un boulet ! Dans cette troisième catégorie on trouve l’hyper compétent qui ne correspond pas aux normes, l’électron libre qui n’arrive pas à s’intégrer. Celui-là a été embauché pour sa culture, sa formation ou sa créativité, mais voilà, il peut faire l’unanimité contre lui car il refuse de se plier aux règles – y compris celles que ses ainés ont fini par accepter à contrecœur. « Il faut leur donner le maximum d’autonomie et leur laisser le champ libre pour que l’entreprise profite de leur créativité », estime Josyane Halberstam.

Le boulet gaffeur

Dernière catégorie de boulet : Gaston Lagaffe. Il accumule les erreurs, les maladresses, les faux pas. Pas question évidemment de lui confier des tâches stratégiques pour l’entreprise ! Il exige plutôt de mettre en place un système pour contrôler son travail, tout en opérant une rotation entre ceux qui seront chargés de vérifier ses tâches, pour éviter la lassitude des “contrôleurs”. Ce type de boulet n’est pas simple à gérer, surtout lorsqu’il est sympathique, qu’il essaye de bien faire et se montre serviable, au point de susciter de la compassion. Dans certaines entreprises, ce boulet peut finir par devenir… une mascotte !
Alors, non, il n’y a pas de formule magique contre les boulets. Mais il y a une arme pour éviter les pires : le bon recrutement.

mardi 24 novembre 2015

La peur et les émotions

Heureusement que nous avons peur. Notre cerveau reptilien se met en route très rapidement et nous sauve la vie;

La peur est une émotion comme la colère, la joie et la tristesse.

Alors comment se fait il que nous puissions nous faire tuer, blesser quand même ?
C'est que d'autres émotions viennent interférer dans ce processus de survie

Si nous ne pensons qu'à nous, sans penser aux autres, sans penser à l'autre alors nous mettrons toutes les chances de notre côté, par contre si vous éprouvez ne serait ce qu'un infime sentiment de compassion, d'amour, d'entraide pour l'autre alors vous êtes en danger.

.



samedi 14 février 2015

C'est la St Valentin, tintin!



J'ai beaucoup de mal avec cette fête, et chaque année je râle ! Moi j'aimerais mieux que ce soit la fête de l'amour tous les jours ! ce serait normal, mais juste le 14 février, c'est trop réducteur.

En plus, est ce que vous avez vu les cadeaux ridicules proposés ? des trucs vraiment niais, (j'avais envie de dire culcul la praline, mais peut être certains l'auraient mal pris, ) c'es vrai, j'ai du mal surtout avec les petits livres du genre : " etes vous un bon mari ?" ou " entrainez vous à faire un streap tease à votre chéri " j'imagine ma gardienne en train de se dandiner devant M. Roger, streap teaseuse c'est un vrai métier quand même !!!


Bon, je vous souhaite quand même une belle fête de la St Valentin, faut pas être toujours en train de donner des leçons ! bonne chance pour le streap tease !

mercredi 21 janvier 2015

Liberté de paroles et liberté de communiquer

Ce matin, je reçois un message.
"Arrêtez de m'envoyer des messages,"

Sur un des réseaux sociaux en vogue, une personne mécontente de recevoir de mes nouvelles professionnelles.

De quel droit me donne - t -elle un ordre ?  et si j'ai envie que l'on connaisse mon activité ?
Elle fait partie de mon réseau et rouspète si je lui envoie de mes news ?

Et si moi j'ai envie de le faire ? elle peut se désabonner, elle peut aussi se retirer de mon listing.
Du coup je l'ai supprimée.

Quand on pense que cette personne qui se dit dans l'accompagnement ne supporte pas d'avoir un mail d'une  autre personne de son réseau professionnel
Elle est  dans l'injonction, alors qu'il lui suffirait d'etre dans l'action. Elle m'enlève de son réseau sans avoir à m'ordonner d'arrêter mon action commerciale.

C'est ça la liberté. Je ne peux pas plaire à tout le monde, et donc ceux qui ne m'aiment pas s'en vont.


jeudi 28 août 2014

Tu aimes la pluie ? viens à Paris,


Positivons, quand il pleut nous aimons être  bien abrités et donc il fait très bon au bureau,

Bonne journée à tous !

et voilà c'est déjà la rentrée !



A chaque fois, ça me fait penser à la rentrée des classes. L'excitation de la nouveauté, plein de choses à  découvrir, et aussi tout ce que nous avons à raconter aux autres.

Pour moi, c'est pareil, bon j'ai dépassé depuis longtemps la période de l'école, mais mon métier qui est lié à la formation me permet d'etre toujours dans cette motivation à découvrir de nouveaux horizons.
Nous n'avons passé que quelques semaines loin des autres, nous nous sommes pour la plupart déconnectés et nous avons bien fait, et donc la rentrée c'est toujours une petite aventure et grâce à elle nous gardons notre âme d'enfant.

La période difficile que nous vivons actuellement en europe, nous permet de mieux nous centrer sur ce que nous voulons vraiment. Les vieux paradygmes de l'époque 2000 à 2007 où c'était plus facile rétrospectivement sont en train de disparaitre. Il ne tient qu'à nous d'en mettre en place de nouveaux, avec des nouvelles donnes. Cela nous permet de réfléchir, de mettre à plat, de prendre des décisions importantes, de faire connaissance avec des nouvelles pratiques et des nouvelles personnes. C'est tout à fait passionnant et motivant.

Bonne rentrée à tous !

mardi 22 juillet 2014

les bobos, pas assez beaux ? vive les bomos !

Les bobos sont en passe d'être ringards. Je sais c'est paradoxal, mais c'est comme ça selon le cabinet Martine Leherpeur, maintenant le bobo pourrait devenir le bo-mo, ou le bourgeois moche.

Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse de se cabinet. Et depuis un certain temps, les bobos ont adopté la mochitude.
N'avez vous pas observé les familles de bobos, non bomos, habillés avec des hardes (vieux pardessus, tee shirt informe, jeans tout vieux, mais de marques évidemment . Au début je me disais, pourquoi ont ils r mis un pull des années 90, certes griffé,  qui est tout boulochés ?  je me disais ils n'ont rien d'autre à se mettre.
Hé bien non, ils développent la moche attudide, plus c'est moche plus c'est branché.
et ça va au delà des vêtements. Par ex : le vieux vélo qui 'on ressort de la cave, tout rouilé.  Si le réparateur indique d'un air dubitatif  : "il y a du boulot", le Bomo est tout vexé : et il est même capable de dire : Vous ne voudriez quand même pas que je le jette ? "

Le Bomo, ne jette rien, il exhibe, la poussette du petit dernier qui fait un bruit infernal, les chaussures weston dont la semelle est trouée, les meubles kitsch que ma grand mère a jeté depuis belle lurette.

le tout est de savoir comment mettre en valeur le moche, ou l'inverse, rendre moche le beau, bref comme vous voulez


vendredi 21 mars 2014

Lâcher pour mieux retrouver

Un matin pluvieux à Paris, et un message sur skype.
"Maman, j'ai perdu mon passeport et mon visa"

,

Ce ne serait pas si grave si ma fille était en france, juste embêtant  et couteux, mais là elle est à Shangai ou plus exactement à 200 km de Shangai, à 3 heures de train . Dans un pays où les contrôles sont rigoureux.

Beau début de matinée, je ne peux rien faire sauf m'inquiéter.
la journée se passe et je reçois des messages me disant : j'ai cherché partout , dans ma chanbre à la fac, rien. Il faudra que je retourne à Shangai en fin de semaine il faut aller à l'ambassade de france ça va prendre du temps et d'ici là éviter de trop circuler en dehors du campus.

L'idée que le passeport est perdu s'est peu à peu ancrée. Que pouvons nous y faire. Je lui scanne son acte de naissance et un justificatif de domicile et puis j'arrête d'y penser.
Le lundi elle retourne à Shangai et je reçois un message : "un chauffeur de taxi a rapoorté le passeport à l'ambassade", je n'ose pas y croire, c'est un vrai miracle, surtout que partout dans les médias ils parlent de l'usage frauduleux des passeports volés. c'est formidable, mon coeur de maman est soulagé et ma fille est très heureuse.


mercredi 1 janvier 2014

Tous les ans, c'est la même chose

Tous les ans c'est la même chose. je me dit "les voeux, c'est vraiment la corvée"
il me semble que nous sommes beaucoup dans ce cas là, et immanquablement nous les souhaitons,comme un réflèxe,  et on scrutte le mobile ou les mails, pour voir qui a eu la bonne idée finalement de nous souhaiter une merveilleuse et formidable nouvelle Année

Alors, comme je ne suis ni meilleure ni pire que les autres  je me réjouis finalement de vous souhaiter une très belle Année 2014, de l'amour à foison, une santé du tonnerre , la prospérité qui va bien, et de belles énergies autour de vous.

mardi 24 décembre 2013

la plus belle des poupées, ou l'amour inconditionnel

 Noel, ça fait partie des rituels de la vie. Qui n'a pas de souvenir de ses noëls d'enfant ?
il me semble que lorsque j'étais petite, les désirs étaient plus forts. Nous n'étions pas autant gâtés. Et les cadeaux se rêvaient plus ardemment.
J'ai tellement rêvée d'un poupée qui était molle comme un bébé. Une poupée avec un corps de tissu qui la faisait ressembler lorsqu'elle était habillée à un vrai poupon.
Je l'ai imaginée dans mes bras, et aussi comment je l'appellerais. J'ai vraiment eu envie de cette poupée toute molle. Je l'avais vu dans le rayon des jouets du Prisunic de la rue de la Gaité à Paris.
Lorsque je l'ai eu pour Noel, je me souviens de la grande joie, d'un bonheur parfait.
je l'ai gardée précieusement cette poupée. Elle est encore là, au fond d'un tiroir, les cheveux abîmés d'avoir été tant coiffés, et  elle représente pour moi l'image de l'amour qu'un enfant peut donner . Un amour inconditionnel. La poupée molle restera la plus belle des poupées.


vendredi 29 novembre 2013

Le courage des jeunes, il faut l'écouter et l'encourager

Aujourd'hui, journée magnifique.


Je suis allée au CNAM à St Denis,  dans le cadre de la Journée Nationale Des Jeunes, avec ma fédération de coachs ICF France, et 6 autres collégues coachs, je suis allée écouter, coacher des jeunes qui sont en formation  et qui cherchent un contrat d'apprentissage en alternance.

j'ai rencontré des personnes courageuses, motivées, qui veulent s'en sortir  et qui ont des projets professionnels bien élaborés.
Pourquoi ont ils eu besoin de nous ? eh bien ils ne trouvent pas d'entreprises pour les embaucher .
Alors, nous les avons encouragé, et nous leur avons donné d'autres ouvertures avec leurs compétences, et leurs motivations tellement ancrés en eux.

C'était un bel échange et je leur souhaite de tout mon coeur de trouver ce qu'ils cherchent tellement : un contrat pour continuer à étudier.

dimanche 10 novembre 2013

les arbres du bois de Vincennes m'ont consolée

Une contrariété ça arrive sans prévenir. Un jour vous êtes bien,et le lendemain , patatras, la cata !

C'est ce qui m'est arrivé il y a quelques temps. Une dégradation de l'étanchéité de ma terrasse, a occasionnée un dégât des eaux chez ma voisine du dessous. Une fissure est apparue sur son plafond.
Dès qu'elle m'avertit , je sens que je ne serais plus aussi bien désormais. Que mes ennuis commencent.

Je suis obligée d'enlever les plantes , les arbustes, bref tout ce que j'avais planté et qui m'enchantait. J'avoue que là, j'étais bien contrariée.
Mes plantes me manquent, je les ais vus toutes petites, et je les ai bien entretenues, ma terrasse est détruite, je suis très triste.

Une amie me raconte alors ce qui  lui est arrivée . Alors qu'elle venait d'emménager à Paris, elle se rends compte que le jardin de ses parents lui manquent , les paysages de son enfance, les bois, les vallons, elle n'en peut plus, et est prête à renoncer à son projet professionnel tout neuf à Paris lorsque au détour d'une promenade elle entre dans un square près de chez elle où là elle voit des massifs de fleurs, et aussitôt me dit elle elle les adopte , et se dit : ces roses sont à moi, je vais les regarder comme si c'était les miennes.
C'est alors que je prends conscience que les arbres du bois de vincennes tout proches peuvent aussi être "mes  arbres ".
Je peux les aimer aussi. Pas comme les autres évidemment, mais d'une autre façon.

 Les arbres du bois m'ont consolé.
Si nous ne trouvons pas de plan B, c'est à dire une solution de secours pour vivre le mieux possible des situations déprimantes, alors nous pouvons vraiment nous laisser aller au fond du puits.
Ce peut être une main tendue, une parole entendue, une chanson qui donne de l'espoir,

dimanche 6 octobre 2013

N'ayez plus peur de votre ombre, c'est votre meilleure alliée

Chacun d'entre nous aspire à vivre l'amour, à avoir de meilleures relations avec son entourage, une bonne intégration professionnelle . Nous le désirons profondément, et ce désir bien réel est ancré tout au fond de notre coeur.
Pourtant certains d'entre nous obtiennent l'inverse. Que se passe t -il pour que l'on n 'obtienne pas ce que nous voulons ?

Finalement, quel jeu jouons-nous ?

Ne vous est il jamais arrivé de vous sentir vraiment mal au contact d'une personne, de ne pas pouvoir la supporter, même de la trouver vraiment désagréable ? Posez vous la question suivante : Que peut elle m'apprendre ? car cette personne possède certainement ce que vous vous avez refoulé au fond de vous, par souci d'obéir à vos parents, à vos éducateurs, Le fait de savoir que cette personne représente votre tout ce que vous aimeriez faire, peut améliorer vos relations avec elle. On dit alors, qu'il faut que vous appreniez à apprivoisez votre ombre.

A lire : Comment apprivoiser son ombre de Jean Monbourquette

mardi 24 septembre 2013

Souriez, vous serez séduisants !

Imaginez un monde sans séduction. un monde où tout le monde serait indifférent aux autres.Où on se dirait nos quatre vérités sans chercher à déplaire, puisque il n'y aurait aucun intérêt à plaire.
A votre avis, ça donnerait quoi ?

un petit rappel sur la séduction : ça vient du latin séducere qui veut dire tirer à l'écart. En effet, séduire aurait pour but d'obtenir des avantages d'autrui.
La première entreprise de séduction c'est d'obtenir de l'amour, mais pas que. Nous pouvons obtenir des avantages aussi, et des honneurs également.
Vous connaissez certainement des grands séducteurs : Casanova, Lilith, mais aussi des grands escrocs qui ont bien séduits leur proie.
Alors pourquoi je vous raconte tout ça,?  nous ne pouvons pas nous empêcher de séduire. C'est inévitable  et stratégique.
Il y a même une dictature du beau; et ça c'est un peu casse pied. Parce que ça rend les gens complexés et celui qui est complexé n'est pas bien dans sa tête.

Comment se réconcilier avec son physique ?

Arrêter de se comparer aux autres et surtout de se comparer aux mannequins des magazines. C'est trop cruel.
Arrêter de vouloir faire bonne impression ; nous ne plairons jamais à tout le monde, alors, plaisons nous déjà à nous même et ce sera beaucoup.Etre miss Monde ou un sex  symbol, ne fera pas de nous une belle personne, une bonne amie ou un bon copain.

Avez vous l'intention d'être heureux tout le temps ? alors bon courage et pourquoi voudriez vous être beau tout le temps ? c'est de l'utopie; Vous avez le droit d'être fatigué et se sentir beau ou laid sont des émotions qui dépendent de tellement de facteurs  émotionnels difficiles à influencer.
Soyez indulgents avec vous,

Sachez séduire , soyez charmants, aimez vos défauts comme vos qualités, et surtout souriez c'est le plus important.  Le sourire éclaire un visage, et amène le dialogue.

dimanche 15 septembre 2013

création de nouveaux métiers, idées à discuter...-))

La sous-traitance , ce n'est pas nouveau. Dans plein de secteurs on sous-traite. Par contre il en est un où c'est peu fréquent. La sous traitance des messages difficiles à faire passer, la sous traitance des livres qu'il faut avoir lu pour faire bonne figure dans une soirée, des films à voir et vous n'avez pas le temps... et la liste n'est pas exhaustive.
Dans les temps anciens, il y avait un messager. D'ailleurs il était souvent mal vu, surtout quand il apportait des mauvaises nouvelles... je ne voudrais pas revenir à ce temps lai, mais plutôt créer des nouveaux emplois.
En effet imaginez que vous ayez une super mauvaise nouvelle à annoncer à quelqu'un, mais que vous n'avez pas le courage d'y aller vous même .. internet c'est  vraiment pas cool et pas très respectueux, mais vous pouvez payer quelqu'un pour aller à votre place. Comme ça la personne ne pourra pas se plaindre..  et dire que vous avez été lâche. Pour les livres, le sous traitant s'engage à lire les livres à votre place et à vous en faire des pitchs pour votre soirée, idem pour les films, idem pour draguer aussi, enfin ça se faisait sous les rois. Ils envoyaient un messager qui jaugeait la prétendante et même se mariait à la place du vrai fiancé. Enfin bon , là c'est peut être limite, mais je donne des idées, je suggère.....
Ca ne vous plait pas trop on dirait ?  oui , enfin , vous allez réfléchir... :-)

mercredi 28 août 2013

Vite un atelier pour gérer ma colère ! j'en ai besoin !

c'est la rentrée. Pas moyen de se tromper, à Paris, c'est difficile de se croire encore en vacances malgré le désir de garder sur nous, en mémoire les bonnes énergies du temps passé loin de l'agitation.

Dans le métro en fin  d'après midi. Je monte à Opéra. Pas de places assises, c'est la routine. Mais sur les strapontins des personnes assises qui gênent tout le monde. Je me mets comme je peux.
A l’arrêt suivant je ne peux même pas reculer pour laisser passer une personne qui descend. Une fille assise sur un strapontin a mis sa valise en plein dans le passage et n'a pas l'idée de la garder près d'elle.  J'ai trébuché 3 fois sur cette valise. Et cette fille qui ne bouge pas.
Je prends sa valise et je la pousse. Elle grogne, pas contente. Je lui dis : "mais enfin, je ne comprends pas votre attitude, vous gênez le passage . C'est quand même bizarre ce que vous faites."
Elle est mécontente que j'ai touché à sa valise mais ne se bouge pas pour autant. Finalement , lorsque elle en aura assez d'être dérangé par les gens qui trébuchent sur sa valise elle la mettra entre ses jambes.
Quel boulet cette fille !
Bon j'ai vraiment besoin d'aller à l'atelier sur la colère animé par Emmanuel Portanéry, le 21 septembre et en plus c'est chez moi, ! trop fort !   si vous voulez en savoir plus : http://www.jhcoaching.fr/samedi-21-septembre-2013-_27_1_0_evenement_changer-de-vies.html


dimanche 28 juillet 2013

Au mois d'Aout, soyez belles et rebelles !

Comme chaque veille de vacances, vous avez tout prévu, comme d'habitude rien n' a été laissé au hasard, vous avez casé le chien, acheté les derniers livres à lire, bouclé les dossiers qui restaient en attente, écouter les conseils de votre magazine préféré qui vous suggérait de perdre 3 kgs avant la plage histoire de paraitre au top à la plage dans le dernier maillot de bain à la mode. Vous avez aussi pris la peine de lire les guides touristiques pour ne pas rater le moindre musée, ou le restaurant que vous devez absolument essayer et aussi emporter avec vous le manuel des parents modèles pour ados greffés à leur i phone.

Et si vous faisiez de la résistance, cet été rebellez vous ! Dire non , c'est bon, non au diktat de la mode, non aux valises impeccables, non au ménage quotidien, non au linge parfaitement repassé même en vacances. Vous ne pouvez pas être en même temps le dalai lama et aimez danser la salsa, ce n'est pas grave, c'est juste que vous etes une femme moderne, et surtout vous n'êtes pas parfaite. Vous ne pouvez pas vanter la lessive bio et aussi les livres sur la physique quantique, faites un choix. Choisissez d'être celle qui part le matin marcher sur la plage sans avoir fait le petit déjeuner pour toute la famille, et si vous avez envie de vous mettre du vernis fluo en chantant à tue tête le dernier tube, c'est très bien, CE SONT LES VACANCES !

samedi 6 juillet 2013

Parler du coaching ? si c'est vous qui le dites ....

Une soirée très agréable, un vernissage organisée par une amie, il fait beau  pour une fois, et
Les gens sont sympas, bref tout va bien et nous sommes conviés à partager un buffet très appétissant.
Vous savez comment ça se passe. Nous sommes des gens civilisés, donc on parle à son voisin, on répond, et la conversation arrive souvent autour du champ professionnel. Que faites vous ? ah vous êtes coach,  et vous blabla....

 cerise sur le gâteau, j'ai pu trouver une place tout de suite dans ce quartier de Paris.
Après avoir discuté avec bon nombre de personnes, après avoir distribué des cartes de visite, je repars chez moi très contente de cette bonne soirée.

Une semaine plus tard, je reçois un texto : "Nous nous sommes rencontrés au vernissage, j'aimerais beaucoup vous inviter à diner,  pour parler du coaching..." signé Pierre Paul Jacques

Ah tiens, c'est comme ça qu'il appelle draguer, parler du coaching, bon, c'est une autre façon de contourner les mots... c'est rigolo.

dimanche 23 juin 2013

Si vous aimez les souris, allez y !

Un moment dans Paris, dans une brasserie à boire du thé et parler de tout et de rien, à refaire le monde avec une amie. Et tout à coup, un petit bolide dans mon champ de vision, oui c'est ça c'est une souris, et puis deux,
J'adore les souris, mon amie aussi, heureusement car elle viennent sous notre table. Je me dis c'est bizarre ces petites souris dans ce café si chic.

Maintenenant , il ne faut plus s'étonner de rien autrement tu es taxée de ringarde. "Quoi tu trouve que des souris dans un établissement qui sert de la nourriture ce n'est pas très propre ?  non moi je trouve que c'est mignon, ça fait nature "
Peu importe, je le dis à la serveuse qui passe par là. "Excusez moi, mais vous avez vu , il y a des souris sous les fauteuils", son air impavide me dit qu'elle le sait depuis longtemps "Bah oui , dans Paris il y a des souris partout, c'est normal" ah bon , j'avais pas remarqué
C'est comme ma voisine du dessus, dans mon cabinet qui n'arrête pas de m'inonder, " Dans Paris, il y a toujours des fuites d'eau dans les immeubles", alors on fait rien, on attend les pompiers ou bien ?

Bon si vous aimez les souris dans les cafés restaurants , je peux vous donner l'adresse . 


dimanche 16 juin 2013

nos émotions nous dévoilent


15 juin 2013, la fête des pères, avec mes enfants nous sommes des "sans papas" alors nous décidons à chaque fois d'aller faire quelque chose que nous aimions faire avec eux, avec mon père et mon mari,  Ce jour là nous étions allé visité Bagatelle, en souvenir des roses plantées dans le jardin de mon père.
et puis,   une chaleur inattendue, le métro bondé, et cette femme qui joue de l'accordéon.... j'adore l'accordéon, je trouve que c'est un bel instrument.Elle joue des airs d'europe de l'est, ça m'émeut, et ça me donne envie de chanter aussi. Forcément j'ai fredonné et souri aussi  avec des larmes dans les yeux et donné une pièce à cette joueuse d'accordéon.
En y réfléchissant, je pense que j'ai eu une bouffée de nostalgie, de mon enfance passée avec ma grand mère paternelle qui était née en roumanie  , ne parlant pas bien le français  elle chantait dans une langue que je comprenais très peu mais avec laquelle je me sentais en sécurité, aimée aussi;
Les émotions nous guident, nous gouvernent, soyons attentifs, soyons intelligents émotionnellement, c'est primordial,
un bon livre : "la puissance des emotions" de Michelle Larrivey,

mardi 11 juin 2013

L'élégance du comportement va de pair avec l'élégance morale :



Nous parlons souvent d'élégance, et en France la réputation de l'élégance à la française , la 'French touch" est en train de revenir sur le devant de la scène. Nous l'avions perdu de vue, nous sommes contents de l'accueillir à nouveau !

D'autre part, avez vous remarqué que l'élégance du comportement, va de pair avec l'élégance morale ? C'est la qualité d'une personne ou d'une action qui se caractérise par sa délicatesse ou sa distinction. En effet, trouvez vous élégant, un homme par ex, qui oserait se montrer arrogant et vulgaire, alors qu'il devrait se cacher pour réfléchir à ses turpitudes ? Son comportement, n'a rien d'élégant, c'est le moins que l'on puisse dire, à l'observer : les mains dans les poches, roulant des mécaniques, souriant hypocritement.

Le contraire de l'élégance : la vulgarité et la goujaterie,


Se comporter élégamment est un art, une façon de vivre, un code de déontologie, aussi bien, dans la solitude que dans la société.

lundi 3 juin 2013

Faites le ménage dans vos rêves !


Oui, je sais, vous allez dire que je me contredis, Vous avez à la fois tort et raison.
Je sus d'accord lorsque mes clients rêvent d'eux en mieux, de façon réaliste et atteignable, je suis contre quand ce sont des projets fantaisistes.

c'est le moment de faire le point, de ranger ses placards pour faire de la place  aux vêtements d Eté, qui vont arriver et également de faire le ménage dans nos rêves. Je ne dis pas qu'il ne faut pas rêver, non, je dis juste qu'une des choses les plus démotivantes que je peux observer chez bon nombre de personnes c'est qu'ils sont systématiquement et régulièrement à la poursuite de leurs rêves, projets inatteignables, fantasmes de toutes sortes, de l'amour parfait, du prince charmant, de la femme idéale, de gagner à l'euro million (gloups)
Si cela peut paraitre parfois, je dis bien parfois rigolo, à la longue c'est épuisant.

Posez vous la question suivante : y a t -il des rêves après lesquels vous courez actuellement ? Quels bénéfices tireriez vous à les abandonner ?

samedi 18 mai 2013

la guerilla urbaine,

Une célébration sportive qui tourne au cauchemar, des voirtures brulées, des magasins saccagés,

Un magasin sur le champs elysées à Paris,  vidé  en 1 h, envahi par une horde de personnes acharné à vouloir profiter des soldes de 50%  sur tout le magasin. Les gens prenaient au hazard des tas de produits pour pouvoir les revendre avec un bénéfice sur E bay.
Une femme est tombée dans le grand escalier, personne ne l'a aidée. Certains l'ont piétiné.
C'est vraiment sidérant. Est ce cela le progrès ? et si c'était de la nourriture ? ou des produits de première nécessité ? Cela donne envie de hurler de peur et surtout de s'indigner pour tant de bétises et d'incivilité

D'où peuvent venir ces manifestations d'incivilité ? je me penche sur la question depuis plusieurs mois et voici ce que j'en déduis de ma réflexion :


Il y a évidemment tout un réseau de valeurs, surtout lorsque nous savons combien les valeurs sont la colonne vertébrale de tout système :

1.      l’engagement : c’est montrer son attention aux autres, ça va du dire bonjour aux respects des rv et des horaires,
2.      l’adaptation : suivre les règles, de l’entreprise, de l’immeuble,
3.      l’équilibre : c’est l’échange et la réciprocité. On ne reçoit rien sans rien donner en échanges . sentiment de justice dans les rapports sociaux,  nous répondons aux lettres, aux invitations etc…
4.      Le respect : parler doucement en public, respect de soi et respect des autres, le tact, la sobriété, (pour l’alcool et pour les couleurs)
5.      La distinction : le maintien, les bonnes manières,
Et donc ces valeurs se rassemblent autour de certains principes fondamentaux :

Les quatre piliers du savoir-vivre

La politesse, c’est très important, et on a tendance à l’oublier. C’est une vertu démocratique d’ailleurs. La politesse structure le lien social. La politesse constitue un code de communication en même temps.
" Le premier, c’est la ‘ sociabilité ’ qui peut être considérée comme le principe constitutif du savoir-vivre, écrit Dominique Picard. Elle prône la supériorité du social sur l’individuel et renvoie à toutes les règles et valeurs qui privilégient les contacts et le lien social. " Ce qui ne veut pas dire qu’on n’est pas important comme individu, la question n’est pas là.
Mais il faut veiller à la qualité de nos rapports avec les autres parce que la sociabilité, au fond, c’est d’abord cela. La politesse ça se retrouve dans le lien social, autrement dit dans l’engagement  (saluer, dire bonjour, envoyer ses vœux) et l’adaptation mais aussi ça se retrouve dans l’écoute, l’amabilité, le sens de la conversation. Qui sont de valeurs importantes
" Le second, c’est ‘ l’équilibre ’, principe régulateur de l’ordre social, poursuit notre auteur. Il ancre les relations sociales dans un système d’échange et de réciprocité. Il privilégie l’accord sur l’affrontement, la satisfaction sur la frustration, et permet de concilier des tendances aussi contradictoires que le besoin d’égalité et le respect de la hiérarchie ou la défense des territoires et la recherche de contact. " Il faut apprendre à composer avec tout ça puisque la complexité fait partie de la vie.
" Ensuite vient le ‘ respect d’autrui ’ qui est un principe relationnel. Avec ses corollaires comme la discrétion, la déférence, le tact, la réserve, il fonde tous les modes de relation. "
C’est intéressant de voir que le respect de soi se trouve à être un des piliers du savoir-vivre. Donc, dans nos rapports avec les autres, il est très important d’avoir un certain respect pour soi-même. Ce qui permet de ne pas mettre l’autre dans l’embarras.

" Enfin, le ‘ respect de soi ’ se présente comme le principe déterminant de la tenue. Il s’exprime par la ‘ distinction ’, valeur essentielle à laquelle aboutissent l’ensemble des attitudes prônées par le savoir-vivre. "


dimanche 21 avril 2013

astuces du coach : l'affaire de la chambre d'ado

Dans la série astuces du coach,   je vous propose aujourd'hui l'épisode suivant : "comment faire ranger sa chambre à son ado ?"

Ex : vous devez absolument dire à votre ado que sa chambre ressemble à  un taudis, et qu'il va bientôt y avoir un vrai problème sanitaire, si les restes de gâteaux , les vieilles canettes de coca à moitié vide, et surtout  et là je vous prie de m'excuser pour les détails sordides, mais c'est nécessaire pour le reste, les  chaussettes et autres sous vêtements sales ne sont pas retires ASAP.
Des discussions houleuses sont à prévoir, vous vous sentez déjà fatigués d'avance

C'est vrai, ce n'est pas faute d'avoir essayé plusieurs méthodes :

 tout ranger vous même,par ex vivement encouragé par l'occupant de la chambre  :  c'est propre une journée, mais finalement  ça ne le reste pas longtemps,
menacer de réprimandes sévères et vous énerver un bon coup : "si tu ne ranges pas ta chambre, tu vas voir, plus d'ordi, plus de ciné, plus de ..... plus ... de " mais finalement ça n'avance pas à grand chose car là aussi ça ne fait pas d'effet, surtout que ça vous gêne encore plus que l'intéresse qui va rôder comme une âme en peine ou rester au lit toute la journée.
Je vous propose donc une solution : puisque la chambre de votre ado est vraiment une poubelle, pourquoi ne pas en profiter ? mettez vous aussi votre linge sale  dans sa chambre, vos vieux détritus, je vous assure que ça ne va pas durer longtemps. Son désordre oui, mais le votre non, il va ranger,

Allez courage, on y va !

mardi 9 avril 2013

vous croyez que je vais travailler sans être payée ?

Un jour, la coach reçois sur son site, une demande rédigée comme suit  :

" madame, pourriez vous nous donner des informations sur votre pratique, nous voudrions faire accompagner des demandeurs d'emploi parents isolés dans leur démarche de recherche d'emploi. Je serais ravi d'avoir une discussion au téléphone avec vous au préalable.
Signe M. Tartempion Mairie de Paris"

La coach est contente. C'est une demande intéressante. Oui elle est contente , mais ça ne va pas durer longtemps. Une petite lampe rouge s'allume. D'un seul coup, elle se dit : Bizarre, la mairie de Paris ne lance plus d'appel d'offres pour ses demandes de Coaching ?
La Coach est déçue, elle vient de réaliser que le mail est juste une façon de recueillir des informations pour préparer justement l'appel d'offres.

Elle décide de téléphoner quand même à M. Tartempion.
Allo M. Tartempion ? oui, répond celui ci, c'est la Coach, ah très bien, c'est très gentil de me téléphoner aussi rapidement.
La coach : finalement vous désirez quoi ? Tartempion : que vous me disiez comment vous feriez pour accompagner les demandeurs d'emploi. Votre démarche, vos tarifs,
La Coach passablement énervée :  une petite question :
vous ne faites pas d'appel d'offres au préalable ?
Tartempion : Si, justement vous allez m'aider à la rédiger .
La coach : ah et je serais payée combien pour ce travail ?
Tartempion : rien, ce n'est pas rémunéré
La coach : vous pensez que je vais travailler sans être payée ?
Tartempion : au revoir Mme. dring dring, il vient de raccrocher au nez de la coach.
Ils sont polis à la mairie de Paris, et surtout ils ne doutent de rien;

samedi 30 mars 2013

changer sa façon de penser,


Une cliente qui n'ose pas dire à son mari qu'elle se fait coacher, une amie qui a peur d'avouer à son père ouvrier qu'elle va avoir une promotion,et bien d'autres qui à l'age adulte , sont encore comme des enfants devant leur mari, leurs parents.

A quoi ceci est du ? des croyances limitantes qui remontent loin, des choses qui ont été dites et qui n'ont pas été remises en question.

Les croyances sont parfois tellement ancrées dans les familles, qu'elles sont devenues des règles de vie : dans ma famille nous sommes tous au parti communiste, dans ma famille on ne dit jamais quand ça va mal,
un jour tout un chacun découvre qu'il a envie d'être autrement, de choisir une autre façon de penser, de faire, de dire.

C'est une façon de se liberer des liens du passé, de reprendre une autonomie de pensée. D'etre soi et de pouvoir l'affirmer.
Pas facile à faire ? si avec un coach , c'est plus facile.

vendredi 15 mars 2013

Un coach triste , bah si ça existe et c'est tant mieux

Aujourd'hui, j'ai perdu un collègue que j'appréciais beaucoup, je savais qu'il était très malade, mais j'espérais avec lui. Je pensais que puisqu'il avait l'espoir, il allait s'en sortir et donc je continuais de maintenir ce lien de travail avec lui, même si il était hospitalisé. Il m'a dit la semaine dernière : "compte sur moi, si tu as besoin de mon aide, je suis là".

Et puis non, il est parti, je n'arrive pas à le croire.

Tout à l'heure avec une  de mes clientes, voyant que je cherchais mes mots, je lui dit : j'ai perdu un collègue ,je vous le dit car je me rends compte que je suis triste et perturbée. Je cherche mes mots et mes idées ont une drôle d'allure  et elle m'a dit "ce n'est pas rien", et donc nous avons continué notre séance avec ce lien renforcé entre nous.

Je suis coach et je ne suis pas une mécanique. Ce que vraiment personne ne me demanderait d'être. Ce ne sont que mes propres projections sur les "il faut", Il faut être toujours en forme, il faut être toujours au top, ....

Bah non, aujourd'hui je ne suis pas au top, et ça me fait du bien de le dire.

lundi 11 mars 2013

de l'est à l'ouest , plus facile mais pas plus aisé


Aujourd'hui, une réflexion sur l être et le paraitre, où comment l'environnement peut jouer sur nos comportements,
pour l'anecdote : un voyage de l'autre coté de Paris, mais oui passer de l'est à l'ouest était avant le mur un véritable acte héroique, aujourd'hui, passer de Montreuil à Neuilly est plus facile mais pas plus aisé.
Je m'explique : un bus à Neuilly, 15 h, que des manteaux de fourrure, et des dames qui vont faire du shopping , soudain le chauffeur ne s'arrête pas au bon endroit : la dame envisonnée s'exclame :"la porte ..... S'IL VOUS PLAIT" d'un ton qui peut faire peur à la dame de l'est de paris que je suis. Je me dis : oui effectivement le ton employé à l'ouest n'est pas tout à fait le même que celui employé à l'est.
Question de style, d'habitude, et d'environnement, l'art et la manière de donner des ordres.

Je ne donne pas de leçons c'était juste une réflexion, pourtant j'aime bien notre façon à l'est de dire : "Merci pour la porte"
N'y voyez aucun jugement de valeur, c'est la vie et nos croyances qui se manifestent à ce moment là.
Au fait, sur la photo ci jointe , vous voyez quoi exactement ?  votre vision du monde n'est pas le monde !

lundi 25 février 2013

quoi ma liberté ! elle te dérange ? bah oui un peu ....

"Je te le dis tout net, ma liberté avant tout, je fais ce que je veux, quand je le décide, peu importe les promesses, les signatures de charte, de contrat, si tout cela finit par m'ennuyer je plaque tout, et je n'en fais qu'à ma tête et tant pis pour les autres. Surtout qu'ils ne s'avisent pas de m'inciter à rester, je n'ai pas d'ordre à recevoir, ma liberté passe avant celle des autres.

Tu sais ce n'est pas difficile, tu fais abstraction des autres c'est tout. Tu as un rv important avec ton équipe, ils t'attendent, comptent sur toi ? hé bien, si tu as décidé de ne pas aller à la réunion, la belle affaire ! finalement qu'est ce qui est le plus important ? toi !  et peu importe les autres."

 L'autre : Oui... enfin, c'est bien beau, mais tu ennuies tout le monde, tu mets tout le monde dans l'embarras, et si eux ils décident de te virer ? tu fais quoi ? tu leur brandis ta charte de liberté absolue ?  t'auras bonne mine, libre mais seule, libre mais dans ton coin, ah ça oui,  c'est important la liberté mais il faut réfléchir quand même aux conséquences.

« Les abus de la liberté  tuerons toujours la liberté  » André Maurois


jeudi 7 février 2013

oh non !! pas la St Valentin !

Et voilà, ça va recommencer, tous les 14 février on y a droit. C'est la fête de ceux qui doivent s'aimer absolument ce jour là. Les autres jours, ils peuvent s'entre tuer, mais le 14 février, il faut être amoureux à tout  prix.
Et voilà la valse des cadeaux ridicules, des sous vêtements affriolants et plutôt vulgaires,   , mais c'est la coutume. Et les coutumes c'est pour être appliquées.
Moi ce qui me fait un peu ricaner ce sont tous ces bouquins vendus pour donner des conseils : "comment être un bon coup en 10 leçons", "comment être une go go dancer dans son salon",
Et puis je pense à ceux et celles qui sont toujours à la recherche de l'ame soeur. Celles qui cherchent indéfiniment leur prince charmant, et ceux qui rêvent à la femme idéale. Ce jour là comment sont ils ?
Ce n'est vraiment pas charitable, alors je suis contre la st Valentin, en hommage à tous ceux qui sont seuls.

Alors je propose ceci  Aimez vous tous les jours et disputez vous le 14 février , vous vous  aimerez mieux ensuite !





lundi 28 janvier 2013

Bon alors,je vais être franche avec vous ....

Aie aie aie, ça commence mal, elle va me sortir ses 4 vérités.  Et comme je sais que son franc parler manque de finesse, je me dit que ça va être difficile à encaisser.

Eh bien voilà, depuis que je vous connais, cela fait maintenant 5 ans, j'ai fais beaucoup d'efforts. Je bois du thé à cinq heures, je dis bonjour et au revoir quand je vous envoie des textos,  je vous fais des sourires au moment où il faut, bref je m'applique.
Je vous souhaite la bonne année, votre anniversaire, je téléphone à votre oncle, bref je fais le maximum que je puisse faire. j'essaie d'être polie quand même, ça vous ne pouvez pas le nier.
Mais franchement, quand vous m'avez dit, en nous offrant cette grosse boite de loukoums après votre retour d'Izmir, "attention ne mangez pas tout d'un seul coup", j'ai cru que j'allais vomir, pouahhhh , on ne peut pas manger toute une boite de loukoums d'un seul coup, c'est trop ECOEURANT . 
Bon je vous l'ai dit, c'est vrai c'est gentil d'avoir pensé à moi, et il n 'y a que moi qui pense ça, parce que j'ai des amies qui adorent les loukoums, mais moi, je. moi même, enfin vous comprenez et je ne veux pas être méchante, mais toute la boite d'un seul coup... 

et si toute vérité n'était pas bonne à dire ???  

dimanche 20 janvier 2013

La danse du féminin et du masculin, nos polarités !

Depuis que le monde est monde, nous avons été  catalogué dans notre genre sexuel. C'est à dire, un garçon doit avoir l'air d'un garçon et une fille doit avoir l'air d'une fille. Des clichés vus , revus, rabachés à souhait.
Personne ne peut nier avoir reçu des injonctions parentales du genre : un garçon ça ne pleure pas et ne porte pas du rose bonbon , une fille doit être aimable, et porter des jolies petites robes de filles.
C'est notre moi social, selon Jung, c'est notre personnalité que nous avons façonnée pour faire plaisir à notre entourage, nos parents , nos professeurs, bref tous ceux qui avaient de l'autorité sur nous.

Or, il y un paradygme à prendre en compte qui vient quelque part chatouiller ces idées reçues. C'est ce que l'on peut appeler nos polarités. C'est notre masculin intérieur, et notre féminin intérieur qui n'a rien à voir avec notre extérieur.
Notre féminin intérieur il est valable aussi bien pour les hommes que pour les femmes, et ce n'est pas parce qu'un homme développe son féminin intérieur qu'il va être "efféminée" ou bien "homosexuel", ça n'a rien à voir. Le féminin intérieur c'est tout ce qui se rapproche des émotions par ex. ou de l'écoute, ou de la gentillesse, ou de ces valeurs qui sont dites appartenir aux femmes. Un homme qui est dans son féminin, auraune bonne écoute, pourra pleurer facilement ou tout du moins pourra parler de ses émotions sans que cela puisse lui sembler difficile.
Une femme dans son masculin aura alors des comportements autoritaires, une voix forte,  un dirigisme qui se verra, sera dans une audace parfois à la limte du dangereux (voir les femmes soldats par ex.) et pourtant ce sont toujours des femmes qui peuvent être élégantes et féminines.
Alors et vous ?  qu'en pensez vous ? de votre masculin et de votre féminin ?

jeudi 10 janvier 2013

La résilience


«Dans la plupart des cultures, on est coupable d’être une victime»

Extrait d'une interview de Boris Cyrulnik

Quand on se penche sur les enquêtes épidémiologiques mondiales de l’OMS, on constate qu’aujourd’hui, une personne sur deux a été ou sera gravement traumatisée au cours de sa vie (guerre, violence, viol, maltraitance, inceste, etc.). Une personne sur quatre encaissera au moins deux traumatismes graves. Quant aux autres, ils n’échapperont pas aux épreuves de la vie. Pourtant, le concept de résilience, qui désigne la capacité de se développer dans des conditions incroyablement adverses, n’avait pas été étudié de manière scientifique jusqu’à une période récente. Aujourd’hui, il rencontre un succès fabuleux. En France, mais surtout à l’étranger. En Amérique latine, il y a des instituts de résilience, en Hollande et en Allemagne, des universités de résilience. Aux Etats-Unis, le mot est employé couramment.

Les deux tours du World Trade Center ont été surnommées «the twin resilient towers» par ceux qui les ont rebâties

Pourquoi ce concept n’a-t-il pas été étudié plus tôt?Parce qu’on a longtemps méprisé les victimes. . Une femme violée, par exemple, est souvent condamnée autant que son agresseur: «elle a dû le provoquer», dit-on. Parfois, la victime est même punie plus sévèrement que l’agresseur. Il n’y a pas si longtemps, en Europe, une fille qui avait un enfant hors mariage était mise à la rue alors que le père ne courait guère de risques, ou une fille violée dans les pays du Maghreb obligée d'épouser son agresseur .
Les temps changent, mais trop lentement. Nous pouvons même apprendre aux enfants à être des résilients, c'est à dire savoir se débrouiller en toute circonstance,

Un petit livre que je vous conseille : "la Résilience" edition Jouvence.
Quelles sont donc les facultés extraordinaires des personnes qui semblent être hors du commun ? Rosette Poletti et Barbara Dobbs montrent avec clarté qu'elles n'ont en réalité rien d'exceptionnel, mais qu'elles ont développé des qualités que nous avons tous en nous à un certain degré :
- qualité de la communication
- sens des valeurs
- savoir exprimer de la gratitude et savoir pardonner
- vivre dans l'instant.

Ce sont de fait les bases pour être forts en soi et heureux.

dimanche 30 décembre 2012

pour 2013, je vous souhaite ce que vous voulez le plus !

Et voilà, on avance, on avance.... le temps passe, et nous passons avec lui.

je vous souhaite une belle année , que 2013 vous apporte ce dont vous avez le plus envie ! le choix est large et je vous laisse faire votre liste !

mercredi 19 décembre 2012

Je crois au père Noel et vous ??



Si, si, je crois au Père Noel, comme lorsque je rêvais à la jolie poupée qui allait arriver un matin dans le salon de notre appartement de Montparnasse.

Je crois au père noël lorsque je pense que la méchanceté n'existe pas. 

Je  trouve toujours des excuses pour expliquer tel ou tel comportement un peu louche de certaines personnes. 

Croire au Père Noel, c'est penser que les gens ne meurent jamais, qu'ils sont justes partis vers un monde meilleur, où ils vous attendent en ouvrant les bras.

Je crois au Père Noel lorsque je pense que l'Amour va sauver le monde.

Je crois au Père Noel, ça m'aide à m'émerveiller sur un monde qui parfois ne le mérite pas.

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d'année,  comme vous les aimez. 

lundi 10 décembre 2012

Nous aussi on a le droit de dire des choses !

Alors moi, j'ai plus envie d'aller à l'école.
Ah bon ? et pourquoi ?
bah non, maintenant j'en sais trop, j'ai plus besoin d'apprendre. me dit il .

Mais je pensais que tu adorais apprendre !

Non maintenant c'est fini, j'ai décidé que je ne voulais plus rien apprendre.

Enfin réfléchis, tu veux avoir un bon métier, il faut que tu continue pour avoir des diplômes, regarde ton père, et J. ils ont été à l'école autant de temps qu'ils en ont eu besoin,  Et puis toi tu aimes bien que je te montre des choses.

"Ben moi, j'ai plus besoin, ça suffit comme ça. Et puis arrête de répéter tout le temps la même chose, c'est énervant à la fin, dit il"

Un dernier sursaut , là dans cette voiture qui nous emmènent tous les trois avec son frère, "mais mon garçon à qui tu parles là comme ça ?" 'mais à toi Grand mère, tu ne penses qu'à me dire la même chose, l'école c'est bien, " J'en perds mes moyens à la fin, c'est vrai, il n'a que 4 ans, et il est en 2e année de maternelle, il raisonne déjà comme si la vie n'était pas drôle, à 4 ans !!
et puis tu sais Grand mère, je vais te dire un secret, je tends l'oreille , "la maitresse elle crie ! "

ouf, ça va s'arranger, je respire mieux,
C'est rien mon chéri, la maitresse elle doit etre un peu fatiguée, tu sais, (30 enfants qui raisonnent et discutent, je comprends)  "oui, elle est fatiguée, dès fois elle le dit, mais nous aussi on a le droit de dire des choses "


jeudi 29 novembre 2012

Je gère, tu gères, oui nous gérons n'importe quoi, n'importe qui

En effet,vous avez certainement remarqué que  nous gérons toujours quelque chose, quelqu'un.
"je gère mon planning, je gère mes enfants, je gère ma femme de ménage, mon boss, mes comptes, ma santé etc..."
Comment se fait il que nous n'utilisons  pas le bon  mot aujourd'hui pour dire finalement :
je contrôle, j'aime, j'oriente, je dirige, je surveille....
Voilà que le verbe gérer est venu remplacer tous les autres. comme le mot truc, machin, si pratique et si insignifiant.
Car employer le bon mot, le terme juste serait en effet comme se dévoiler non ?
par ex :" j'aide mes enfants à faire leurs devoirs autrement ils ne vont pas avoir de bonnes notes," c'est plus précis mais plus que de dire "je gère mes enfants, je gère leur scolarité"
C'est l'air de temps. Simplifions, comme cela nous serons moins encombrés par les mots.  C'est plus rapide également, pourquoi se casser la tête à chercher le bon mot.
Je gère, je gère , c'est tellement plus facile, comme le langage sms, c'est compréhensible par tout le monde sans effort.



samedi 24 novembre 2012

soyons séduisants, nous en sommes tous capables !


Dans un article très intéressant du journal Management, nous apprenons que de nombreux dirigeants du cac 40 on fait appel à des coachs personnels, des relookeurs et sont même allé jusqu'à la chirurgie esthétique pour faire plus jeune, plus branché, et également , ce que je trouve pour ma part le plus intéressant, pour assumer leur age avec élégance, plus accessible comme le pdg de la SNCF Guillaume Pepy, qui est somme toute beaucoup plus "séduisant".
Ces transformations, et cela concerne tout le monde, rend plus à l'aise, mieux dans ses baskets, bref bien dans sa peau

J'ai coaché plusieurs personnes sur leur image, cela renforce la confiance et l'estime de soi.
le plus important dans tout cela, c'est d'être en adéquation avec ses valeurs , les valeurs de son entreprise, rendre visible l'invisible.
Imaginez une  personne qui travaille chez un fabricant d'armes, et qui porte toute la journée le logo de l'entreprise sur lui, devant lui, et qui est un pacifiste notoire ?
au secours !

mardi 13 novembre 2012

Si tu n'es pas jolie, soit polie !

Ce matin, au supermarché, je chemine avec mon caddy, (très glamour ) et ma mère (pfff, qu'est ce qu'elle vient faire là me direz vous ! mais c'est très important pour la suite de l'histoire.

Donc nous avançons , moi poussant un chariot un peu cahotant , un peu usé, bref peu stable  lorsqu'une furie (et là je n'exagère pas) me percute avec son chariot encore vide et du coup a failli faire tomber ma mère qui .... je vous passe les détails car je sens que je risque de vous ennuyer avec mes histoires de famille.

La furie, ne se retourne pas et continue son chemin. Je pense qu'à ce moment là j'ai eu un de ces vieux accès de colère qui je sais ne sont pas très coachys . Je cours pour la rattraper et lui demande pourquoi elle m'a percutée. "vous étiez sur mon chemin me dit elle" et vous ne vous êtes pas poussées.
Quoi, j'aurais du me pousser en plus avec un chariot cahotant et une mère à la traine  ! (pardon maman, )

oui c'est comme ça continue l'effrontée.  Je lui dit et ça ce n'est pas terrible pour la journée de la gentillesse,
"Si tu n'es pas jolie, au moins sois polie" et je lui tourne le dos la laissant  muette.
Je dois dire que je suis assez contente de cette méchanceté.

C'est peut être bien d'être gentil mais pas tout le temps. et pas avec ceux qui ne le méritent pas.


mercredi 7 novembre 2012

Quand les Français n'aiment pas ceux qui réussissent !


Nous assistons depuis cinq ans environ à une dégradation de la vision de la réussite en France. Vouloir gagner de l'argent en travaillant même très dur est mal perçu. Dans les réseaux sociaux, des messages agressifs sont souvent envoyés à ceux qui veulent promouvoir leur activité, en écrivant, et en étant visible.
Ce sont souvent des messages de culpabilisation des autres : "moi je suis au chômage, au SMIC, et vous vous montrez pour avoir plus de clientèle, ou plus d'argent".


http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/societe/autres/221157934/quand-francais-naiment-reussite?utm_source=twitterf

vendredi 2 novembre 2012

La gratitude

Le pouvoir de la Gratitude

une vidéo bien intéressante :

lundi 22 octobre 2012

Rendre son présent parfait ou aimer ce que l'on a







« L’instant présent contient l’éternité ».

Cette célèbre pensée de Goethe traduit fort à propos l’état d’esprit le plus propice au changement

C’est retrouver en fait un état d’esprit proche de celui de l’enfant qui sait que la vie est
devant lui et que tout est possible .

 le fait d'imaginer un avenir radieux ou tout du moins dans le champ des possibles  peut engendrer un  développement inattendu ou en tout cas une ouverture d’esprit qui laisse place à des ressources insoupçonnées

 Un exemple concret : Comment, par exemple, pouvoir postuler pour un nouvel emploi lorsque l'horizon nous parait sombre ? Vous imaginez vous devant un recruteur avec tous les malheurs du monde inscrits sur votre visage ? Aimez ce que vous avez, cela vous aidera à mieux appréhender l'avenir. Soyez contents de ce que vous faites, cela vous donnera du punch pour rebondir .








samedi 13 octobre 2012

Souriez vous serez moins stressé !

"Un sourire,  même forcé, désamorce le stress. Deux chercheuses en psychologie de l'université  du Kansas ont soumis trois groupes de volontaires à des situations stressantes.
Ceux qui gardaient  une expression neutre affichaient un rythme cardiaque
 plus élevé que ceux à qui l'on avait imposé un sourire à l'aide de baguettes placées dans leur bouche !

Quant à ceux du dernier groupe, arborant un sourire naturel  (via la stimulation des muscles autour de l'oeil), leur coeur battait le moins vite. Une des hypothèses est l'action mécanique du sourire sur le cortisol, une hormone liée au stress." Article  lu dans le magazine Clés

vendredi 5 octobre 2012

La bravoure de la beauté


Je me souviens d'une expo dans un musée parisien, l'art affiché était , à mon sens, vulgaire et sans âme. Une poupée éventrée, un palmier en plastique qui vibrait grâce à un pauvre ventilateur hoqueteux, et pourtant les critiques trouvaient ça "super génial, trop top", sauf..... une petite fille qui , avec sa petite voix, disait "beurk, comme ç'est moche"
Si il n'y a plus que les enfants pour dire la vérité, comme dans le conte , "les Habits de l'empereur" où seul un enfant a pu crier "mais il est tout nu" alors comment fonctionne notre planète. Si il faut absolument subir les perversions des uns et des autres, dixit les vidéos d'actes horribles jetés à la vue de chacun, ne nous étonnons pas que la tyrannie de la laideur soit en train de prendre du terrain
Le moche, le laid c'est chic, les mannequins sont parfois tellement enlaidies dans les magazines que nous pouvons nous demander à quelles repaires s'accrochent les créateurs . Des vêtements inmettables, des maquillages outranciers, quoi!  c'est ça la beauté ?
Comme si le beau, le doux, l'harmonieux n'étaient pas de mise. Il faut en plus heurter, choquer, pour avoir l'air branché.
Pour survivre dans ce monde difficile, soyons rugueux, impolis, car autrement nous n'allons pas survivre, ont l'air de dire les médias, les musées, les manifestations de toute sorte, 
Pourtant, notre seule vraie  liberté est de choisir. Nous avons toujours toujours le choix d'aller sur la ligne qui nous convient le mieux.  Pourquoi faut il alors autant de bravoure  pour décréter qu'une simple fleur peut ouvrir le coeur de celui qui la regarde ? Notre libre arbitre  est le seul garde fou.
La beauté est une fenêtre sur un monde meilleur, sur un coin de ciel bleue qui fait basculer notre univers imaginaire. Nous en avons besoin, comme de respirer, boire , aimer. La beauté amène forcément l'amour, et l'harmonie pour vivre , sinon bien, mais mieux.

vendredi 21 septembre 2012

Tout va très bien Mme la marquise !


Je viens de rencontrer une personne que je n'avais pas vue depuis une éternité. Très normalement je lui demande de ses nouvelles. Tout va très bien, me dit elle, les enfants, le mari, tout le monde, j'ai acheté une maison à St Malo, formidable poursuit elle.
Je me dis quand même : elle a l'air plutôt fatiguée et amaigrie, n'insistons pas, mais au même moment, elle me lâche: on ne s'est pas vu depuis au moins 6 mois , n'est ce pas ? figure toi que je suis restée paralysée du coté gauche pendant deux mois, . Je la regarde étonnée, elle m'annonce ça avec un grand sourire.

- Oui, je sais, poursuit elle, tout le monde était très inquiet, sauf moi, et je n'arrêtais pas de dire à la ronde, "je n'accepte pas d'être dans cet état", les infirmières en avait assez, et me répondait, "vous n'y pouvez rien", alors je repartais de plus belle: "ce n'est pas pour moi, je refuse de rester ainsi, je vais tout faire , tout, pour récupérer l'usage de mon bras et de ma jambe. " 

Et donc , elle s'est battue avec ses moyens, et a repris son travail coûte que coûte, contre l'avis de son médecin. Au début, elle ne voulait pas demander de l'aide, finalement elle a été obligée de mettre son mari à contribution. Il a tenu le coup, enfin, pas vraiment car il est parti un temps, mais est revenu.

Mais elle est très contente, tout va très bien, je vous dis, tout, tout , tout.....

L'Important c'est de penser que le meilleur reste toujours à venir....

vendredi 14 septembre 2012

Sabotage, vous avez dit sabotage ?



Avez vous repéré vos mécanismes de sabotage ? comment faites vous pour ne pas y arriver ? c'est intéressant de le savoir, plus on se connait mieux on est armé pour réussir et éviter ces actions qui nous empêchent d'avancer.



Comment les repérer ? souvent on connait très bien nos mécanismes d'action évitantes, nous savons que si une situation nous semble compliquée nous allons arrêter de faire des efforts
Un ex tout simple : je m'inscris dans un club de sport, alors que je sais très bien qu'aux premières courbatures je vais arrêter d'y aller . Mais comme j'ai bon espoir que je vais arriver à y aller régulièrement par ma simple volonté, je signe pour une nouvelle année de sport et arrêter d'y aller au bout de quelques séances.

 comment les affronter ? un seul remède travailler ses mécanismes d'action. Comment pouvons nous nous motiver, comment démarrer et avancer....

Avec un coach c'est plus facile,


http://www.jhcoaching.fr/